imprimer

Fiche 55 – Les livrets et guides d’accueil

Ce qu’il faut savoir

Fini les listes d’activités et de sites, il faut aujourd’hui donner envie au touriste de vivre un moment inoubliable sur le territoire et c’est à l’Office de tourisme de lui raconter une histoire.  Pour cela, la réalisation d’un guide d’accueil est un outil essentiel de cette nouvelle approche de l’information touristique. 

Quelques éléments clefs

Qu’est-ce qu’un livret ou guide d’accueil ?

C’est un document (imprimé et /ou numérique) ayant pour fonction de :

  • donner envie au visiteur de pratiquer le territoire ; 
  • lui délivrer toutes les idées, les informations pour réaliser ces découvertes et les activités possibles.

Les offres contenues dans le livret d’accueil doivent être en cohérence avec les positionnements clientèles définis aux niveaux du département ou de la Région.

OT FECAMP

Office de tourisme de Fécamp

Ce que doit contenir le guide d’accueil

  1. Des cartes et des plans pour préparer la venue sur le territoire et sa compréhension avec toutes les informations pour se rendre à destination (le guide d’accueil peut être utilisé dès que le touriste a choisi la destination, il vient renforcer le document d’appel) ; 
  2. Des cartes et des plans pour préparer leurs excursions, une fois sur place, avec toutes les informations pour se déplacer ; 
  3. Une présentation des activités possibles avec une approche créative et différentes « entrées ».  Cette segmentation peut se faire par :
    • Type de clients (enfants, familles, tribus, amoureux, ados, couple,…). Attention : pour les enfants, les tranches d’âge 3 à 6, 7 à 10 et 11 à 14 ans sont totalement différentes en termes de points d’intérêt et d’autonomie ;
    • Type d’activités (promeneur-découvreur, randonneurs, contemplatifs, sportifs…) ;
    • Durée du séjour (WE, programme court, long,…) ou temps disponible (1 h, 2h, 1 journée) ;
    • Moment de la journée (la journée, le soir…) ;
    • Moment de l’année (calendrier) ;
  4. Les coordonnées des professionnels afin de pouvoir s’informer et connaître les prix et les réductions. Pour cela, l’information évoluant très vite, il est possible d’avoir des parties types annuaires sous forme annexes ou d’avoir un lien direct avec une extension numérique du livret ;
  5. Une carte des activités et de la localisation des professionnels ;
  6. Le mode de réservation (il doit être le plus facile possible).

Le guide d’accueil doit susciter l’imaginaire du touriste : mettre en scène le territoire

Il existe plusieurs pistes pour donner envie aux touristes de se lancer dans des moments de vie sur le territoire et surtout « titiller » leur imaginaire :

Utilisez les histoires

On peut se servir des livres existants, des histoires créées pour l’occasion, de soirées contes, de tournages de films s’étant déroulés sur le territoire,  de personnages célèbres du territoire, des légendes ….

Faites vivre les paysages

  • Valorisez des circuits à vélo, à moto, en auto avec des propositions de points découverte, proposez des routes « dépaysement » avec des paysages et des sites insolites par leur histoire ou leur évolution ;
  • Proposez d’aller contempler des paysages et des panoramas à des heures précises (meilleure photos, meilleure expérience…) ;
  • Suggérez des balades douces et faciles pour la famille et les personnes âgées (associez toute l’info : ce qu’il y a à voir, où louer les vélos,…).

Jouez avec l’eau « No water no leisure »

  • Indiquez les endroits où le bord de l’eau est accessible, sans danger et sujet au repos, au jeu ou à la contemplation.

Faites partager votre gastronomie 

  • Valorisez les restaurants intéressants et/ou labellisés ;
  • Faites parler les chefs sur des produits, les moments de partage procurés par un bon repas ;
  • Donnez des recettes locales par l’intermédiaire des chefs ou des habitants du territoire ;
  • Présentez des produis locaux par des agriculteurs, les artisans ou les restaurateurs.

Immergez les touristes dans la nature

  • Présentez les plus belles balades, sentiers d’interprétation et coins de nature à voir ;
  • Donnez des infos sur les points forts en termes de nature ;
  • Présentez des sites d’observation des animaux (en donnant les précisions où, quand, à quelle heure, comment faire, quelles précautions ?) ;
  • Présentez les guides, leur passion pour la nature. 

Faites remonter le temps

  • Présentez des balades permettant de faire un voyage dans le temps ;
  • Faites émerger des personnages du passé, connus ou non, mais pouvant raconter une histoire ;
  • Présentez des reconstitutions, utilisez le numérique pour faire voyager le visiteur dans le temps.

Faites partir les touristes à la rencontre des gens

  • Proposez des visites d’art, présentez sur le guide les artistes, leur histoire, leur philosophie de vie ;
  • Introduisez des figures locales travaillant dans des commerces, des bars, des agriculteurs ; notamment ceux pouvant être rencontrés facilement,
  • Présentez des greeters ou des ambassadeurs de territoire.

Le vocabulaire que l’on peut utiliser pour donner envie :

Se balader, découvrir, déguster, contempler, admirer, s’amuser partager, apprendre, se reposer, flemmarder, flâner, faire la fête, s’immerger dans la nature, voir et participer à un spectacle, se dépenser, se donner à fond, se promener avec bébé, les enfants, rencontrer, imaginer, remonter le temps, découvrir à vélo, en voiture, écouter une histoire,… 

Ce qui est important

  • Le ton que l’on va donner : humoristique, ludique, historique, c’est l’angle d’attaque ;
  • Les photos qui vont donner envie, il faut les soigner particulièrement (travailler avec un professionnel si possible) ;
  • La déclinaison des messages en articles, interviews, jeux, cartes, propositions … ;
  • La prise  en compte des valeurs que l’on souhaite porter : développement durable, écocitoyenneté, échange, expérience locale, accès à tous… ;
  • Le sommaire et comment on accède à l’information.

Des guides de plus en plus numériques

L’utilisation du numérique doit être de plus en plus intégré à la réflexion sur les guides d’accueil et doit, notamment apporter de la convergence entre les différents supports.

S’il doit être possible de télécharger des documents adaptés sur smart-phone ou sur tablette, une application pourra proposer des prolongements intéressants avec les différentes pages du guide.

Par l’intermédiaire de cette application on peut ainsi proposer notamment aux touristes qui lisent le guide :

  • une géolocalisation sur les cartes,
  • des éléments de réalité augmentée et des animations (vidéos, bandes sons, animation 3D,…),
  • des possibilités de réserver ou commander des prestations,
  • une actualisation en temps réel des contacts,
  • une traduction instantanée.
Utilisation du numérique dans les guides d'accueil (source : Altéa)

Utilisation du numérique dans les guides d’accueil
(source : Altéa)

Comment le réaliser ?

Ce qu’il faut faire avant 

  • Définir le principe de document et les supports… ;
  • Définir un ton rédactionnel et des angles d’attaque ;
  • Faire une check-list de toutes les données à recueillir ;
  • Définir les langues ;
  • Définir les moyens mobilisables (personnes, fonds) et les ressources humaines à mobiliser en interne et en externe (graphiste, photographe…) ;
  • Les modes de diffusion ;
  • Le pilotage du projet.

Ce qu’il faut faire pour le réaliser

  • Recenser l’offre : dormir – se restaurer- les évènements – les activités – les randos – savoir-faire et traditions – produits du terroir – loisirs – patrimoine – sites naturels – personnages historiques et actuels – éléments emblématiques ;
  • Créer le chemin de fer ou l’architecture détaillée. 

Enrichissez le guide d’accueil du vécu des touristes

Par l’intermédiaire d’un cahier de retour ou du Web 2.0, donnez-vous la possibilité de présenter les réactions des touristes et enrichissez chaque offre touristique par les témoignages des visiteurs l’ayant réalisé.

Attention aux limites juridiques du guide d’accueil !

L’Office de tourisme a pour mission obligatoire d’« assurer l’accueil et l’information des touristes ainsi que la promotion touristique de la commune ou du groupement de communes. »

Cette mission est de service public. Dans ce cadre, l’Office de tourisme est tenu de respecter le principe d’égalité des usagers face au service public. Cela signifie que l’OT doit fournir une information exhaustive sur les prestataires de son territoire. Il ne peut pas faire la promotion de seulement quelques hébergeurs ou activités.

L’OT peut cependant distinguer et mettre en avant certains professionnels en fonction, par exemple, de leur classement ou d’une labellisation. Il pourra également les valoriser en fonction de leur intérêt, ou de la cohérence à participer à un produit ou une action spécifique (à condition d’être mis en situation d’égalité).

Haut de page

A lire

Contacts

A télécharger

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite