imprimer

Fiche 44 – Les éco-matériaux

Ce qu’il faut savoir

Les matériaux et produits utilisés pour la construction, l’ameublement et la décoration peuvent être à l’origine de différentes problématiques : sanitaires, écologiques, énergétiques et sociales.

Pour éviter cela, se développe le principe des éco-matériaux. Tout au long de leur cycle de vie, ceux-ci  assurent un impact minimum sur leur environnement et favorisent grandement la qualité de vie, le bien-être et la santé des occupants d’un bâtiment. Ils ont, aussi, souvent un impact positif sur l’économie locale.

Quelques éléments clefs

Pour choisir ses matériaux et ses équipements, il existe 3 grands types de critères

Les critères techniques classiques

Les critères de coût

Les critères environnementaux

  • Performances techniques
  • Performances fonctionnelles
  • Qualité architecturale
  • Durabilité et facilité d’entretien
  • Coûts d’investissement
  • Coûts différés : entretien et renouvellement
  • Economie de ressources
  • Risques sur l’environnement
  • Risques sur la santé
  • Impacts sociaux

 

Les problèmes sanitaires (qualité de l’air) posés par les matériaux 

Certains matériaux et produits de construction, d’ameublement et de décoration peuvent être à l’origine d’irritations passagères ou de maladies chroniques. Les principaux responsables de ces troubles sont : 

  • Les composés organiques volatiles (COV), largement utilisés dans la fabrication de nombreux produits et matériaux (peintures, vernis, colles, moquettes, carrelages, nettoyants, tissus neufs, etc.). Leurs effets peuvent être des irritations de la peau, des muqueuses et du système pulmonaire, des nausées, des maux de tête et des vomissements. Dans des cas d’expositions aigues, ils peuvent avoir des effets cancérogènes.
  • Le formaldéhyde, présent dans les bois agglomérés et contreplaqués (mobilier et matériaux de construction), les mousses isolantes, colles et vernis. C’est un irritant des voies respiratoires supérieures, classé cancérogène depuis juin 2004 ;
  • Le benzène ou l’amiante, hautement dangereux, sont associés à des leucémies ou à des cancers.

 A savoir : la réglementation en matière d’affichage environnemental a évolué en Janvier 2012. Les produits comportent aujourd’hui une étiquette permettant de les classifier selon leur contenu de COV. 

Les problèmes écologiques, énergétiques et sociaux posés par les matériaux lors de leur cycle de vie

Tout produit s’inscrit dans un cycle de vie allant de l’extraction des matières premières le composant jusqu’à sa fabrication, son transport, son utilisation et sa destruction. Durant ce cycle de vie, les matériaux peuvent être à l’origine de différents impacts.

Ces impacts peuvent être :

  • Ecologiques : pollutions diverses, déforestation, émissions de gaz à effet de serre, destruction de biotopes, utilisation de matières non recyclables ou non renouvelables, utilisation de grandes quantités d’eau… ;
  • Energétiques : forte utilisation d’énergies non renouvelables ;
  • Sociaux : conditions humaines non équitables des exploitations et/ou des usines de fabrication ou des transports, emplois délocalisés.  

La réponse : les éco-matériaux 

L’appellation « éco-matériau » n’a pas aujourd’hui d’existence légale. Un éco-matériau se définit comme un matériau répondant aux critères techniques habituellement exigés, mais aussi à des critères environnementaux ou socio-environnementaux tout au long de son cycle de vie :

  • Moindre ponction sur les ressources naturelles,
  • Diminution de l’empreinte écologique,
  • Réduction d’émissions de gaz à effet de serre,
  • Conditions sociales plus équitables,
  • Création d’emplois locaux,
  • Qualité de l’air dans l’habitat pour les ouvriers comme pour les habitants,
  • Faibles répercussions environnementales,
  • Utilisation de matières renouvelables, recyclables ou recyclées pour sa fabrication.

Dans cette famille des éco-matériaux, les matériaux bio-sourcés désignent d’ordinaire les matériaux d’origine végétale ou animale, tels que le bois, la paille, le chanvre, la plume, etc.

Matériau

Utilisations possibles

Chanvre

Bétons de chanvre, isolants

Bois

Ossature, charpente, bardage, panneaux (fibre), menuiseries, couverture. Pensez aux bois de pays, en utilisant la production de la filière Forêt Bois du Nord

Cellulose (papier recyclé) : vrac, en granulés, projetée…

Isolant

Paille

Panneau de paille compressée, en ballot comme isolant

Liège

En granulé, en plaque : isolant, en décoration également

Lin

Adjuvant des matériaux de construction naturels, élément de décoration 

Terre crue, etc.

Matériel de construction

 

Important : les éco-matériaux constituent souvent des potentiels économiques et des gisements d’emplois futurs. Au-delà de leur impact très positif au niveau environnemental et sanitaire, leur utilisation est aussi un soutien actif au développement de l’économie locale.

A savoir sur la règlementation

Un matériau de construction ne peut être assuré que s’il respecte un avis technique. Cet avis technique est attribué par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Le CSTB développe également des avis pour les produits non industrialisés ou des avis de traditionnalité (chanvre, terre…). L’attestation de conformité d’un produit (ou « marquage CE ») est définie dans le cadre de la directive « produits de construction » (DPC 89/106 CEE). Elle est indispensable pour la mise sur le marché et la libre circulation des matériaux à l’échelon européen.

La base de données INIES permet de centraliser au niveau national les données de développement durable sur les matériaux.

Il n’est pas toujours simple de trouver le meilleur « éco-matériau ». L’information disponible s’avère parfois insuffisante pour disposer d’une vision globale incluant tous les paramètres du cycle de vie du produit.

La base de données INIES a été créée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Elle met à disposition de l’ensemble des acteurs du bâtiment les caractéristiques environnementales et sanitaires (consommation énergétique, lutte contre le changement climatique, consommation de ressources, production de déchets ultimes, pollution de l’eau, de l’air, etc.), fournies par les fabricants pour les produits de construction. Accessible sur Internet, elle couvre environ 4 000 références commerciales et a vocation à devenir, à terme, un outil d’aide à la décision des prescripteurs dans leurs choix de produits de construction.

De plus, à la suite du Grenelle de l’Environnement, une convention d’engagement volontaire pour l’affichage environnemental et sanitaire des produits de construction a été signée pour développer et améliorer les données accessibles. 

Encore de la difficulté à se repérer entre déclaration volontaire et écolabels … 

Les informations précédentes sont données par les fabricants et non vérifiées. Elles doivent donc être prises avec une certaine méfiance. Par ailleurs, cela explique l’absence, dans ces bases, de nombreux matériaux largement utilisés dans la construction.

Les écolabels (Ecolabel Européen, NF Environnement, Ange Bleu, Milieukeur, Umweltzeichen, Cygne Blanc…) garantissent que les matériaux utilisés sont plus respectueux de l’environnement. C’est un point très positif,  pour autant, ils n’en font pas des éco-matériaux au sens strict du terme.

Dans le Nord-Pas de Calais, le CD2E

Le CD2E (Création Développement des Eco-Entreprises) travaille, entre autres, au développement de la filière « éco-matériaux » sur la région Nord-Pas de Calais. Cet organisme a développé une base de données sur les éco-matériaux et évalue leurs performances via des critères européens communs (projet CAPEM).

ETIQUETTE A+

Haut de page

Sites Internets

  • Le CD2E (Création Développement des Eco-Entreprises)

 Sur le bois

 Sur la qualité de l’air

 Site commercial

A télécharger

Illustrations

Logo CD2E

 

ECOMATERIAUX

Isolant textile

 

ECOMATERIAUX

Brique de terre crue

 

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite