imprimer

Fiche 42 – La basse consommation énergétique des bâtiments

Ce qu’il faut savoir

Un bâtiment basse consommation ou BBC est un bâtiment ayant une consommation d’énergie réduite pour le chauffage, le rafraîchissement, l’eau chaude sanitaire et l’éclairage.

Sa performance se mesure en énergie (ici en kWh énergie primaire) par m² du bâtiment et par an. 

Quelques éléments clefs

Le label BBC

EFFINERGIELes labels BBC comme Effinergie fixent comme base moyenne à 50 kWhep/m² et par an la consommation d’énergie primaire dans l’habitat neuf, et à 80 kWhep/m²/an dans l’habitat existant A noter que la réglementation thermique RT 2012 fixe la référence thermique à atteindre au niveau BBC.

 

Dans les bâtiments autres que de l’habitation, le label BBC Effinergie impose une réduction de 40% des consommations par rapport à la réglementation thermique en vigueur.

ECHELLE ENERGIELes valeurs maximales de consommation d’énergie sont pondérées par un coefficient en fonction de la zone climatique et de l’altitude (pour le Nord la valeur pour les habitations est de 60 kWhep/m² et par an).

Les consommations comptabilisées sont celles destinées au chauffage, à la climatisation, à l’eau chaude sanitaire, à l’éclairage et aux « auxiliaires de chauffage et de ventilation » (pompes, ventilation forcée, etc.).

* variation selon la zone géographique, l’altitude, le type de bâtiment, la surface des logements, le type d’énergie

Pour réussir à entrer dans le monde du BBC

5 étapes sont souvent nécessaires pour atteindre ces objectifs. Il est important d’insister sur leur hiérarchisation et leur cohérence entre elles : rien ne sert de changer ses équipements de chauffage si le bâtiment n’est pas au préalable isolé pour éviter les déperditions ou d’installer une VMC double flux si l’enveloppe n’est pas performante (isolation et étanchéité à l’air).

  1. On isole de façon drastique le bâtiment pour limiter les déperditions thermiques et garder la chaleur interne ;
  2. On limite les déperditions dues à la ventilation par l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée double flux ;
  3. La superficie vitrée est limitée et judicieusement répartie en fonction des orientations. Les menuiseries sont de très hautes qualités en double ou triple vitrage ; 
  4. On réduit les ponts thermiques et on favorise l’étanchéité du bâtiment ;
  5. On améliore les systèmes de chauffage en les rendant plus efficaces et en se tournant vers des énergies renouvelables.

Malgré la différence de niveau à atteindre, obtenir le niveau BBC est bien plus difficile dans un bâtiment ancien que dans un bâtiment neuf.

Les bâtiments passifs

Les bâtiments BBC sont également appelés bâtiments passifs : ils peuvent répondre à l’essentiel de leurs besoins énergétiques par le rayonnement solaire. Cependant, un bâtiment passif ne s’affranchit pas totalement de solutions de chauffage non solaire. Les bâtiments passifs consomment 15KWhep/m²/an. Il s’agit de bâtiments qui doivent généralement produire de l’énergie afin de subvenir à leurs besoins (panneaux photovoltaïque).

 Un bâtiment peut même devenir « actif » ou à énergie positive, s’il délivre plus d’énergie qu’il n’en reçoit. On atteint ce stade par l’ajout de panneaux solaires photovoltaïques (permettant de produire de l’électricité) et thermiques (permettant de chauffer l’eau sanitaire et générant le chauffage).

Objectif du Grenelle de l’Environnement : faire baisser la consommation des bâtiments

L’ambition du Grenelle de l’Environnement est de faire passer la consommation maximale moyenne d’énergie primaire des constructions neuves de 150 kWhep/m²/an à 50 kWhep/m²/an d’ici le 1er janvier 2013 (article 4 de la loi « Grenelle 1 » du 3 août 2009). En passant de la Réglementation Thermique 2005 (RT 2005) à la RT 2012, la consommation d’énergie devrait baisser d’environ 33.

Haut de page

Sites Internets

A télécharger

Illustrations

Photo bâtiments énergie passive

Logo bâtiment basse consommation

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite