imprimer

Fiche 4 – Le développement des environnements numériques

Ce qu’il faut savoir

Le développement des capacités et des débits des flux d’information va modifier profondément les comportements d’un touriste de plus en plus équipé de smart-phone ou de tablette.

Ces capacités grandissantes liées à l’augmentation des débits et à de nouveaux principes de transmission des données sont tout particulièrement marquées par le développement des tags et l’arrivée de la 4G et des technologies de transmission comme le NFC.

Quelques éléments clefs

Le réseau 4G est déjà là, la 5G se dessine

Nous sommes passés en 15 ans du réseau 2G (GSM), au 2G+ (EDGE) à la 3G et à la 3G+et maintenant à la 4G et à la 4G+, la 4ème génération, permettant le développement du très haut débit mobile. La 4G développe des capacités de transmission suffisantes pour surfer sur Internet, regarder la télévision ou communiquer en vidéo. Ceci va révolutionner complètement le monde de l’information mobile, encore très limité par les débits réels de la 3G (souvent 350 Mo/min contre 1500 pour la 4G).

Avec quel calendrier ? En France, les opérateurs ont déployé plus vite que prévu leur réseau. Ils couvrent à mi-2015 près de 75% de la population et souhaitent arriver rapidement aux 90 %.

En attendant la 5G, (déjà prête) qui va se déployer pour l’horizon 2018 – 2020

N’oublions pas non plus qu’une partie significative du territoire en zone rurale et notamment moyenne montagne reste en EDGE ou parfois sans réseau du tout.

Les Tags 2D (QR Code, Flash code,…)

QRCODE

Ce petit pictogramme noir et blanc de plus en plus connu et utilisé permet (après avoir téléchargé sur son smart-phone une application adaptée, le QR reader) de scanner le code pour se connecter à un site Web, une vidéo, un fichier audio, générer un appel ou un sms ou encore enregistrer une carte de visite.

Deux technologies sont essentiellement développées : Flash code (uniquement français) et QR Code (international). L’évolution va vers la compatibilité entre les deux.

Les Tags 2D sont très utiles en tourisme pour obtenir, via son smart-phone, des informations complémentaires en allant sur la page d’un site Internet adapté aux mobiles (par exemple donner de l’information sur un monument lorsqu’on est sur place ou renforcer une brochure ou une publicité).

Lorsque, sur un lieu, le débit du réseau n’est pas suffisant ou inexistant, il est possible de donner une information plus réduite directement contenue dans le code 2D.

L’expérience de ces dernières années montre que l’utilisation du QR Code ne va pas de soi pour le touriste. En effet, seuls les Offices ayant mis en place une politique de communication et d’accompagnement en retirent véritablement des avantages.

La technologie NFC et le paiement par mobile

NFC-logo

La communication en champ proche (Near Field Communication), habituellement appelée NFC, est une technologie de communication sans fil à courte portée. Elle permet l’échange d’informations entre des terminaux mobiles proches (<10 cm). La principale application de la NFC est l’échange d’images, vidéos, clef wifi, tickets et billets et bien sûr le paiement par son mobile. Actuellement, cette technologie peine encore à se développer (l’iPhone n’est toujours pas équipé en NFC) pour le paiement par mobile et est concurrencée par le… QR Code, plus ancien mais plus simple à développer car utilisable par tous.

La technologie NFC peut également être utilisée en lieu et place des tags 2D afin de renvoyer plus directement sur une page Internet.

Les beacons

Un beacon est un petit capteur-émetteur à très faible coût qui peut « dialoguer » à faible distance (quelques mètres) avec des smartphones ou tablettes par un système de connexion Bluetooth performante.

Un beacon peut envoyer des promotions, enregistrer des visites ou envoyer des informations sur du patrimoine naturel ou culturel lorsqu’on passe devant. Le faible rayon de détection du beacon par le smart-phone permet de contextualiser le message donné au visiteur.

Pour fonctionner, le beacon nécessite une activation de la fonction Bluetooth et le téléchargement d’une application spécifique au site visité.

Le Cloud

CLOUD

Le Cloud (ou informatique dans le nuage) est l’accès, via Internet, à des ressources informatiques (stockage de données personnelles, accès à d’autres données, applications) ne se trouvant plus sur son ordinateur mais, métaphoriquement, dans un « nuage ». Ce « cloud » est composé d’un certain nombre de serveurs distants interconnectés ; l’accès au service se fait, la plupart du temps, par un navigateur Web.

Décrié par certains comme un piège marketing et pour les possibles dérives de surveillance des données, le Cloud est cependant une évolution majeure dans l’Internet en général mais surtout pour l’internet mobile. Il permet, en effet :

  • en tant que touriste, d’avoir accès, avec un terminal mobile, à un ensemble de documents personnels (par exemple des données sur la destination que l’on a récupérées chez soi sur son ordinateur) ;
  • pour l’Office de tourisme de partager facilement un certain nombre de données (photos, vidéos, pdf, …) ou d’applications pour mobile avec ses visiteurs.

Pour peu qu’on ait accès à Internet avec un débit suffisant…

La plupart des grands opérateurs proposent aujourd’hui un service « cloud » donc les plus connus sont : Drop Box, Google Drive, Sky Drive, Icloud, Wuala, Hubic ou Amazon.

La réalité augmentée et la réalité virtuelle

La réalité augmentée est la superposition, en temps réel, d’un modèle virtuel 2D ou 3D à la perception de la réalité. On insère des images de synthèse et des textes sur les images du monde réel grâce :

  • à l’appareil photo ou la caméra d’un téléphone portable ou d’une tablette,  
  • et/ou à des lunettes vidéo spéciales.
REALITE AUGMENTEE

La réalité augmentée pour animer un parcours de randonnée (Crédit : Altéa)

Dans la réalité augmentée, les images filmées en direct fusionnent avec celles du monde réel sur un même écran (celui du téléphone, de la tablette ou directement sur les lunettes). En tourisme, les champs d’application sont très importants, notamment dans le cadre de la reconstitution du patrimoine culturel ou historique ou pour la présentation d’un service ou d’une activité.

Depuis fin 2014, les lunettes Google commencent à être utilisées pour des musées et des expositions de peinture pour donner des informations sur les toiles observées.

La réalité virtuelle est une immersion interactive dans des environnements réels ou imaginaires créés numériquement. En tourisme, les applications les plus prometteuses semblent liées aux jeux, à l’apprentissage de pratiques sportives ou artistiques ou encore à l’immersion dans des reconstitutions du passé. 

Fiche4_schema

Les environnements numériques (schéma Altéa in « Le tourisme de demain ») 

Haut de page

A lire

Contacts

Sites Internets

A télécharger

Illustrations

Réalité augmentée

A Reims, l’application donne accès à une table d’orientation virtuelle située sur la place de la cathédrale (Crédits photos : Office de tourisme de Reims)


Réalité augmentée

Devant l’ancien château de Cherbourg apparait le château tel qu’il était il y a 600 ans (Crédits photos : Office de tourisme de Cherbourg)

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite