imprimer

Fiche 3 – Le nouveau classement des Offices du tourisme

Ce qu’il faut savoir

Le nouveau classement des Offices de tourisme est entré en vigueur. Les Offices de tourisme ont jusqu’au 31 décembre 2013 pour obtenir leur classement conformément à ces nouvelles dispositions. Ce texte prévoit le classement des Offices en trois catégories basées sur des modes de fonctionnement différents et sur la prise en compte de l’importance touristique de la destination.

Quelques éléments clefs

Cadre juridique du nouveau classement

La réforme, portée par l’arrêté du 12 novembre 2010 modifié par l’arrêté du 10 juin 2011, est entrée en vigueur le 24 juin 2011. Depuis cette date, le classement en étoile n’est plus possible. La demande de classement en catégorie peut être effectuée à tout moment de façon volontaire, ou intervenir au renouvellement de classement qui a lieu tous les cinq ans. 

OT ROUBAIX

Office de Tourisme de Roubaix

Les principes du nouveau classement reposent sur trois catégories d’Offices de tourisme

Le nouveau classement institue trois catégories, en lieu et place des étoiles. Ces trois catégories correspondent à trois profils différents d’Offices de tourisme.  Ces catégories sont décrites ainsi par le législateur :

Catégorie III : l’Office de tourisme classé dans la catégorie III représente une structure de petite taille dotée d’une équipe permanente essentiellement chargée de l’animation du réseau de professionnels, de l’information des visiteurs et de la collecte de cette information en vue de sa bonne diffusion à une échelle principalement locale. Ses missions fondamentales s’exercent sur l’accueil et l’information.

Catégorie II : L’Office de tourisme classé dans la catégorie II correspond à une structure de taille moyenne intervenant dans une zone géographique représentative d’un bassin de consommation touristique homogène et cohérent. Son équipe est nécessairement pilotée par un responsable ou par un directeur. La structure propose des services variés plus importants que ceux des offices relevant de la catégorie III de nature à générer des ressources propres. L’Office de tourisme de catégorie II développe une politique de promotion ciblée et met en œuvre des outils d’écoute de la clientèle de nature à améliorer la qualité des services rendus et de ceux de ses partenaires œuvrant dans sa zone géographique d’intervention.

Catégorie I : l’Office de tourisme classé dans la catégorie I est une structure de type entrepreneurial ayant vocation à fédérer les professionnels et à développer l’économie touristique dans sa zone géographique d’intervention laquelle supporte un flux touristique naturel important de provenance nationale et internationale. Son équipe polyglotte est nécessairement pilotée par un directeur. Elle se compose de collaborateurs spécialisés selon les axes de développement de la structure et du territoire. Elle déploie des actions de promotion à vocation nationale ou internationale. La structure propose des services variés de nature à générer des ressources propres et à justifier une politique commerciale déterminée. Le recours aux technologies de l’information est maîtrisé au sein de la structure. L’Office de tourisme de catégorie I développe une politique de promotion ciblée et met en œuvre des outils d’écoute de la clientèle de nature à améliorer la qualité des services rendus et de ceux de ses partenaires œuvrant dans sa zone géographique d’intervention. Il inscrit ses actions dans une démarche promouvant la qualité dans le but d’améliorer ses prestations de service et sa performance globale.

Des critères pour définir les trois catégories

Un ensemble de critères définit les trois catégories d’Offices. Ces critères portent sur le nombre de lits touristiques de la destination, sur les horaires d’ouverture, les supports obligatoires, l’e-tourisme, les ressources humaines, l’animation du réseau de professionnels.

Les grands principes
  • 48 critères dont 20 communs aux 3 catégories :
    • 27 critères pour le niveau III,
    • 34 critères pour le niveau II,
    • 36 critères pour le niveau I.
  • 2 chapitres :
    • Les engagements de l’Office de tourisme à l’égard des clients,
    • Le fonctionnement de l’Office de tourisme.
  • 13 sous-chapitres :
    • La localisation,
    • Les locaux,
    • Les périodes et horaires d’ouverture,
    • Un service d’information performant et professionnel,
    • Des supports d’informations touristiques adaptés et professionnels,
    • Une information touristique exhaustive, qualifiée et mise à jour,
    • Une capacité minimum d’hébergement sur la zone touristique,
    • Des objectifs et moyens clairement définis,
    • Ecoute client et démarche promouvant la qualité et le progrès,
    • L’organisation et les compétences internes de l’OT sont cohérentes avec son positionnement et son activité,
    • Un plan de promotion de la destination est défini,
    • Le système de gestion de l’information est maitrisé, l’information est qualifiée,
    • L’OT assure la coordination et l’animation du réseau des professionnels du tourisme,
    • L’OT s’inscrit dans une démarche de développement durable. 

Autre disposition importante pour les communes classées Stations de tourisme

D’après l’arrêté du 10 juin 2011 si une commune est classée Station de tourisme, elle devra disposer d’un Office de tourisme de catégorie I (même si l’Office de tourisme est intercommunal) 

La procédure de demande de classement se fait sur une base déclarative

  • Le maire (ou le président du groupement de communes) adresse au représentant de l’Etat dans le département la délibération sollicitant le classement sur proposition de l’Office de tourisme ;
  • L’Office de tourisme constitue le dossier de demande de classement. Le formulaire de demande est utilisable pour chacune des trois catégories de classement ;
  • La décision de classement est prise sur la base d’un dossier déclaratif. La nature des pièces justificatives rassemblées revêt donc un caractère essentiel ;
  • Le préfet a deux mois pour instruire le dossier. Le classement est prononcé par arrêté préfectoral pris pour une durée de cinq ans au vu des seuls éléments du dossier.

A noter : dans le département du Nord, avec l’accord du Préfet, c’est l’UDOTSI du Nord qui effectue les visites et élabore les dossiers de classement.

Haut de page

Règlementations et normes

Contacts

Sites Internets

 CLASSTOU

A télécharger

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite