imprimer

Fiche 20 – Le pilotage du projet de construction par le maître d’ouvrage

Ce qu’il faut savoir

Dès que le programme est établi, il vous faut choisir un maître d’œuvre pour définir le projet de construction et le réaliser. Ce processus passe par une série de 3 étapes, la définition de l’avant-projet (qui comprend le diagnostic), celle du projet et la phase de travaux. 

Il vous faudra être présent aux moments clefs pour vous assurer que les éléments structurels de votre projet y sont bien respectés.

Quelques éléments clefs

Etape 1 : Choisir son maître d’œuvre

La mission du maître d’œuvre peut englober 2 aspects :

  • La conception du projet architectural,
  • La conduite de la mise en œuvre du projet.

Souvent le maître d’œuvre devra constituer une équipe réunissant des compétences diverses (paysagiste, thermicien, économiste,…).

Le maître d’œuvre sera souvent un architecte mais pas toujours. Cependant, en fonction de l’ampleur du projet, le recours à un architecte sera obligatoire et, vivement conseillé, en tant que coordonnateur de l’ensemble des intervenants.

Il est, en général, conseillé de proposer à l’architecte une mission de maîtrise d’œuvre complète : depuis la conception jusqu’à la réception des travaux. Cette mission peut aller jusqu’à la définition des équipements et comprendre des études complémentaires comme une étude thermique bioclimatique prenant en compte les apports solaires et les apports internes, une étude acoustique,  une mission de design, de signalétique (via les compétences de l’équipe),….

Pour un Office de tourisme, la maîtrise d’ouvrage sera quant à elle en général assurée par la commune ou par l’intercommunalité. Le lancement de la procédure pour sélectionner le maître d’œuvre sera soumis au Code des marchés publics.

Etape 2 : Le déroulé du projet et les éléments attendus à chaque étape

Les éléments attendus

  • La phase Avant-Projet comprend la réalisation d’un diagnostic (pour l’ancien) ou d’une esquisse (pour le neuf) qui décideront souvent d’une partie des orientations données ensuite. Ensuite, l’équipe réalisera la création du projet, plan d’ensemble et projet 3D, coupes, façade, enveloppe globale et le dossier de demande de permis de construire. La mise au point de l’avant-projet définitif (APD) permet d’arrêter les caractéristiques du projet. Établis à l’échelle de 1/100e (1cm/mètre), les documents comportent les plans de tous les niveaux et les coupes nécessaires à la bonne compréhension du projet. 
  • L’étude de Projet de Conception Générale (PCG- terme utilisé par l’ordre des architectes) ou également appelée PRO (Plan de Réalisation des Ouvrages) permet de définir le projet dans le détail, avec les conditions de mise en œuvre et des plans à l’échelle 1 : 50. L’ensemble des descriptifs est regroupé dans le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP). Ces documents représentent l’ensemble des éléments nécessaires à la bonne compréhension, par les entreprises, des techniques et produits à mettre en œuvre. Ils précisent également le calendrier et évaluent chaque lot ou corps d’état devant intervenir. 
  • Dans l’assistance pour la passation des contrats de travaux  (dénommé ACT),l’architecte établit le dossier de consultation des entreprises (DCE, ensemble des pièces techniques et administratives). Sur la base de ce dossier, il organise la consultation avec le maître d’ouvrage et procède à l’analyse des offres.
  • Les études d’exécution (EXE) sont réalisées, en général, directement par les entreprises.
  • Durant la phase des Travaux de construction, le maître d’œuvre contrôle la compatibilité des travaux aux descriptions. Il s’assure que la mise en œuvre des matériaux et techniques environnementales se fasse suivant les règles définies (réunions de chantier, méthodologie, contrôle des factures,…).

Dans cette phase, on distingue :

  • La DET : direction de l’exécution du ou des contrats de travaux  (s’assure de la conformité des documents des entreprises (EXE,…et délivre les ordres de service) ;
  • L’OPC : ordonnancement, pilotage et coordination du chantier.
  • A la fin du chantier, l’architecte procède à l’Assistance aux Opérations de Réception (AOR), avec l’organisation d’une visite contradictoire, la rédaction des procès-verbaux et éventuellement la liste des réserves formulées par le maître d’ouvrage. Des suivis des performances du bâtiment peuvent être prévus dans la mission de l’architecte.

 Le rôle de maître d’ouvrage

La maîtrise d’ouvrage (MOA) représente le client du projet, celui qui sera le propriétaire de l’ouvrage réalisé. Son rôle est de :

  • Réaliser le cahier des charges ;
  • Choisir la maîtrise d’œuvre (MOE) ;
  • Piloter le projet (animer les comités de pilotages et valider les différentes phases).

Délégation de la maîtrise d’ouvrage

Il arrive parfois que la MOA n’ait pas la possibilité ou la capacité pour piloter le projet. La maîtrise d’ouvrage peut dans ce cas faire appel à une assistance, la maîtrise d’ouvrage déléguée. Cette assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) fait alors l’interface entre MOA et MOE,

Pour piloter la mission

Il faut :

  • Participer aux phases clefs, c’est-à-dire être présent aux moments capitaux de l’avancement du chantier et aux réunions en découlant ;
  • Etre « le gardien du temple du projet », sans se substituer au maître d’œuvre, pour s’assurer que les objectifs énoncés et les orientations fortes ont bien été pris en compte.

Haut de page

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite