imprimer

L’émergence d’un nouveau touriste consommateur

Les populations européennes évoluent (plus de retraités, d’urbains, de célibataires,…). Si leurs attentes fondamentales en tant que touristes restent les mêmes, leur sensibilité au prix et leurs exigences s’accroissent. Avec des demandes souvent paradoxales, ces touristes sont, de plus en plus, à la recherche d’une émotion à vivre durant leurs vacances.

Attentes et nouveaux compotements

 

Les attentes fondamentales des touristes restent identiques…

On résume ces attentes fondamentales des touristes par les 3 R : Rupture, Ressourcement, Retrouvailles.

La Rupture : un break avec le quotidien, les obligations, le stress au travail, les transports ;

Le Ressourcement : se retrouver et se « chouchouter », prendre du temps pour soi, être entre vitalité et sérénité, entre forme et équilibre ;

Les Retrouvailles : être en famille, élargie ou non, en couple, partager de bons moments ensemble.

Mais le profil des touristes et les pratiques se modifient sous nos yeux

Des tendances sociétales lourdes apparaissent et modifient en profondeur le profil des touristes :

Les clientèles se mondialisent lentement : Européens de l’Est, Asiatiques, Indiens, apparaissent sur le marché touristique ;

Les seniors représentent environ 50% des visiteurs des pays développés et cette proportion va continuer à croître ;

85% de la population de l’Europe de l’Ouest sont aujourd’hui des urbains ;

Les mono-ménages (1/3 de la population européenne) gagnent également du terrain.

Face à la crise économique, les touristes adaptent leurs comportements

Les dépenses touristiques ont baissé de 3% en 2010 en Europe de l’Ouest. La crise économique a accentué la sensibilité des touristes au prix et au rapport qualité/prix. Pour ne pas renoncer à leurs vacances, les clients adaptent leur consommation : moins souvent, moins longtemps, moins loin et surtout « moins cher et autrement ».

« Moins cher et autrement » signifie la recherche d’hébergements gratuits, de bonnes affaires, d’offres low-cost ou de dernière minute, d’achats d’opportunité ou de forfaits ou encore la baisse des dépenses secondaires (restaurants, animation…).

Un touriste plus « professionnel »

Le nouveau consommateur est zappeur, infidèle, exigeant sur le rapport qualité/prix. Il réserve et achète en ligne et demande des prestations de plus en plus personnalisées. Il négocie et est à la recherche de la meilleure affaire possible. Pour cela, il utilise les outils comparatifs sur Internet. En résumé, il est méfiant, autonome et professionnel.

Et plus à la recherche d’une émotion, d’une expérience

Le touriste cherche aujourd’hui à travers les vacances une expérience ou une émotion à vivre ensemble (retrouvailles). Il souhaite s’émouvoir devant de grands paysages, une bonne table ou une histoire humaine. Il lui faut un peu d’imaginaire pour être ailleurs, car les vacances deviennent une expérience humaine et émotionnelle.

Ce consommateur de plus en plus paradoxal préfigure déjà certains comportements du futur

Parallèlement à ces grandes évolutions, on voit se développer des tendances à contre-courant de la consommation classique comme l’empathie, l’écocitoyenneté ou le partage. Présents sous forme d’arbitrage au sein de chacun de nous, ces comportements naissants et paradoxaux préfigurent déjà les modes de consommation du futur.

Ainsi, sommes-nous aujourd’hui à la fois exigeants sur le prix et sur la qualité écocitoyenne d’un produit, de plus en plus individualistes mais participant à de nombreux réseaux sociaux, de plus en plus connectés mais en recherche de déconnexion totale.

Grand’ place de Lille

Grand’Place de Lille
Crédit photo S.Dhote Nord tourisme

Haut de page

Nord innovation territoires
Contact

Prise de pouvoir du consommateur, Révolution numérique, Baisse de la fréquentation, Evolution du système de classement,... Les Offices de tourisme font aujourd’hui face à des... Lire la suite